Recherche  
 vous êtes ici: Accueil  Articles  Alimentation
Thématique
Articles

Homœopathie

 Matière médicale
 Philosophie
 Histoire
 Preuves scientifiques
 Divers


Santé de l'homme

 Vaccins
 Bébés
 Alimentation
 Médecines douces
 Divers


Environnement

 Pollution
 Environnement
 Agriculture
 Divers


Santé de l'animal

 Animaux de compagnie
 Animaux de ferme

Calendrier
Consulter la période:





Revue belge d'homéopathie

Dernier article paru:

Le soja, ange ou démon ?

Issu des plaines de la Mandchourie (Nord Est de la Chine), le soja a occupé pendant plus de 4000 ans une place importante dans la gastronomie asiatique, surtout en Chine et au Japon et dans une moindre mesure en Inde. Son utilisation traditionnelle en a fait une des 5 graines sacrées chinoises avec le riz, le blé, l’orge et le millet. Le soja est la seule légumineuse, les 4 autres étant des céréales.
Le soja est arrivé sur le continent américain au milieu du XIXième siècle mais il faudra attendre le milieu du XXième siècle pour y voir sa culture véritablement exploser grâce aux procédés industriels permettant d’utiliser son huile pour fabriquer les margarines et son tourteau riche en protéines pour alimenter les animaux en élevages intensifs : bovins (viande te lait), porcs, volaille. Depuis quelques décennies, le Brésil et l’Argentine ont rejoint les Etats Unis comme principaux producteurs et exportateurs de soja. La Chine est le 4ième plus gros producteur mais reste importatrice. Le soja est devenu ainsi la plante la plus cultivée du monde et le fer de lance des cultures OGM.
Au Brésil et en Argentine, elle représente le symbole de l’agriculture industrielle dévastatrice de la forêt amazonienne. A tel point que diverses ONG se sont regroupées pour former une association « Le soja contre la vie » dénonçant cette culture devenue « emblématique d’un modèle agro-industriel entièrement livré au libre-échange mondialisé »

Je vais essayer de vous expliquer comment et pourquoi un aliment traditionnel sacré dans la Chine traditionnelle a pu ainsi « sortir de ses rails » pour devenir maintenant le symbole de la folie de l’agriculture et de l’alimentation industrielle.


© Copyright Homeobel